Cahiers victoriens et édouardiens n°90

Chères et chers collègues,

EMMA (Etudes Montpelliéraines du Monde Anglophone) a le plaisir de vous annoncer la parution en ligne du dernier volume (90) des Cahiers victoriens et édouardiens. Ce numéro spécial « De l’épistémocritique – Science et Littérature » est in hommage à Annie Escuret, professeure de littérature victorienne à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3. 

Vous trouverez ce numéro à l’adresse suivante: https://journals.openedition.org/cve/5925

Bien cordialement,

Luc Bouvard

Ce volume particulier des Cahiers victoriens et édouardiens se veut un hommage au Professeur Annie Escuret qui nous a quittés le 17 avril 2018 après avoir dirigé cette revue de 1997 à 2013 et avoir contribué de nombreux articles sur les plus grands auteurs victoriens, ainsi qu’un état des lieux de la recherche sur l’épistémocritique, le domaine privilégié d’Annie. Il s’ouvre sur la réédition de son article « Science et fiction » paru dans le volume 46 d’octobre 1997. Parmi ceux qui l’ont bien connue et estimée, certains chercheurs ont tenu à participer à cet hommage. D’autres qui la connaissaient moins ou ne la connaissaient pas ont lu l’appel à contributions et ont souhaité participer à ce recueil. On trouvera donc des articles sur les auteurs victoriens que nous connaissons tous dont les œuvres sont analysées ici au prisme de l’épistémocritique : Thomas Hardy, Charles Dickens, George Eliot, Robert Browning, etc. La lecture de l’introduction renseignera davantage sur les directions prises par chacun d’eux. Ce volume se clôt sur deux contributions spontanées rassemblées dans ce volume pour leur domaine de compétence voisin : le décadentisme d’Arthur Symons et celui d’Aubrey Beardsley. Bonne lecture à tous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.